Stages
Comme chaque année, le stage en entreprise est un moment important dans la vie des étudiants, mais également dans la vie des parents. Les uns et les autres se posent de nombreuses questions tant sur le lieu et le déroulement des stages, que sur les problèmes de transport, de conditions d’hébergement, de rémunération, de problèmes matériels, etc.
Afin de défricher toutes ces questions, des réunions d’information à destination des parents seront organisées en mars et avril prochain, avant les départs en stages, avec M le Proviseur et le chef des travaux et responsable des stages au lycée. Les dates de ces réunions vous seront précisées ultérieurement.
 
Depuis deux ans maintenant, une enquête est lancée par l’APE, au cours de l’été, afin de recueillir l’avis des élèves et des parents sur le déroulement des stages. Nous vous invitons à nous retourner ce questionnaire, dés le stage effectué. Il permet en effet au responsable de la commission de mieux appréhender la façon dont se sont déroulés les stages, et ainsi de faire remonter à la direction du lycée les problèmes rencontrés – inconfort de l’hébergement, absence de rémunération, difficultés relationnelles avec le personnel de l’établissement d’accueil, rythme de travail anormal, problèmes de comportement des stagiaires, difficultés à s’adapter au rythme professionnel,……. Le but de cette enquête est, en partenariat avec le lycée, d’améliorer le déroulement de ce moment important du cursus de formation afin qu’il soit le plus enrichissant possible pour le stagiaire.
 
Début septembre, une réunion de débriefing des stages a lieu avec la participation des membres de la commission des stages de l’APE : Le Président de l'APE et les responsables de cette commission . En présence des responsables de l'établissement ainsi que des maîtres de stage, il est procédé tout d'abord à un tour de table global. Sont ensuite exposés, au cas par cas, tous les problèmes rencontrés par les stagiaires, par les maîtres de stages et par les professionnels qui les reçoivent.
Malgré le nombre important de stages effectués (environ 380), Il n’y a que peu de problèmes rencontrés. La grande majorité des problèmes sont résolus très rapidement soit par les maîtres de stage, soit par le chef des travaux.
 
Il faut rappeler qu'à la fin du stage (pour les BTS, les secondes et 1ères) chacun doit absolument remplir son compte-rendu de stage (délivré par l'établissement avant le départ en stage) et y noter sans arrière pensée toutes les anomalies ou difficultés qu'il a rencontrées. Celles-ci sont étudiées et prises en compte afin qu'à l'avenir elles ne se reproduisent plus.
 Il faut enfin rappeler que pendant la durée de son stage, chaque élève conserve son statut scolaire. Il représente le lycée hôtelier du TOUQUET et se doit donc d’avoir, en toutes circonstances, un comportement responsable et irréprochable, ainsi qu’une tenue correcte, que ce soit en service ou pendant les temps libres.



Responsable de la commission Stages
Vincent & Fabienne Cottenier

Email : stages@apeletouquet.fr
 

Si les périodes de stage sont un moment important dans la vie des élèves du Lycée Hôtelier, elles le sont également pour les parents.

C’est souvent un premier contact avec le milieu professionnel et la vie sociale : les élèves se retrouvent pour la première fois loin de chez eux, dans un environnement qu’ils ne connaissent pas véritablement alors que pour la plupart des parents, c’est aussi une découverte.

Il existe bien une convention mais…Seront-ils bien reçus ? Dans quelles conditions vont-ils être hébergés ? Les horaires vont-ils être respectés ? Seront-ils vraiment formés ? L’employeur va t-il profiter de cette main d’œuvre bon marché ? A t-on raison de s’inquiéter ?

Autant de petites questions que chacun se pose la première fois, même si l’on sait que cela permettra à notre enfant de voir s’il est fait pour ce métier.

Force est de constater que pour cette première formation, votre enfant peut être tenté à un moment donné de vous alerter, soit par exemple que la durée du travail ou le repos hebdomadaire n’est pas conforme, soit que le logement est insalubre ou éloigné, que la nourriture fournie n’est pas de bonne qualité ou encore qu’il ne s’entend pas avec un collègue.

Écoutez votre enfant, il a en peut-être besoin… mais ne le soutenez pas systématiquement et ne vous tourmentez pas plus qu’il ne le faut.

L’expérience nous a en effet montré que leurs observations ou critiques sont parfois faussées par la nouveauté, l’éloignement, le changement de rythme, les goûts ou les humeurs de chacun et qu’elles changent selon les moments qu’il vit ou les rencontres qu’il fait tout le long du stage : il évolue au fil des jours et ce qu’il n’a pas aimé la veille, il peut le voir d’un autre œil le lendemain, tout comme de ne pas aimer le premier mois de stage et apprécier le suivant.

Au final et pour la grande majorité, même s’ils ont rencontré quelques tracas, les élèves disent qu’ils en gardent un bon souvenir, tant sur le plan personnel que professionnel.

Et pour les rares cas qui posent réellement problème, sachez que votre enfant demeure pendant toute cette période sous statut scolaire et qu’il est protégé par les dispositions de la convention préalablement signée. Une solution sera toujours trouvée, à partir du moment où elle est se prend en concertation avec tous les acteurs de cette formation : lycée, entreprise, tuteur.

Enfin, rappelons que l’A.P.E. effectue d’initiative et chaque année un bilan des stages au travers d’un questionnaire que les enfants doivent eux-mêmes compléter à l’issue de leur formation et que toute anormalité flagrante qui se révélerait à l’occasion de cette analyse est signalée par notre intermédiaire à l’administration du lycée.


               DES QUESTIONS…

                          MAIS AUSSI DES REPONSES

Il y a peut-être des abus mais ils sont toujours limités

La durée du travail n’est pas respectée ? 
C’est un sujet très important dans l’hôtellerie. Une fois salarié, les professionnels s’adaptent aux horaires. Mais en stage, comment aborder cette éventuelle interrogation ? En acceptant ce qui est acceptable, selon son âge… selon les problèmes rencontrés… Il faut en fait éviter les excès comme par exemple refuser de terminer à 2h00 du matin et reprendre à 8h00, mais d’un autre côté comprendre aussi par exemple que les deux jours consécutifs consentis pour le repos hebdomadaire de l’élève mineur ne pourront pas toujours être systématiquement accordés où en tout cas pourront faire l’objet d’une discussion (on travaille quand le client est là, surtout pendant les périodes d’été). Tout en évitant les abus, il faut nécessairement s’acclimater à ces nouveaux horaires…en gardant en tête que c’est le métier qu’on s’est choisi.

Le logement n’est pas aux normes ou il est trop éloigné du lieu de travail ?
Il ne faut pas hésiter à en parler avec l’entreprise qui vous accueille en rappelant que les conditions d’hébergement doivent être respectées… certes dans l’intérêt de l’élève… mais aussi de l’établissement.

La nourriture fournie n’est pas de bonne qualité ?
Disons que c’est une période d’adaptation à une nouvelle forme de vie en société et on fait en sorte de s’en accommoder. On doit faire l’impasse sur le petit déjeuner ? On s’organise en conséquence. On apprend à se débrouiller. C’est à la fois instructif et formateur.

Seront-ils plus « exploités » que véritablement formés ?
C’est une première expérience. Il y a toujours des avantages et des inconvénients. Il y a sûrement une tentation des entreprises à profiter de cette main d’œuvre exceptionnelle… mais d’un autre côté il y a aussi les pourboires et une multitude de choses que l’on ne peut pas apprendre à l’école.

En bref, le temps joue souvent pour le jeune stagiaire. Il faut apprendre à ne pas se laisser faire tout en conciliant les réalités de la vie professionnelle. Discuter sans contester… et les choses finissent par s’arranger.

L’APE VOUS SOUHAITE UN TRES BON STAGE